Zéro pesticide : Kingersheim s’engage pour votre environnement

Retrouvez ci-dessous les raisons qui ont motivé la Ville de Kingersheim à modifier les pratiques d'entretien de ses espaces verts.

Pourquoi ?

Pour limiter la pollution des eaux et préserver la santé de tous.
L’utilisation de produits phytosanitaires (ou pesticides) est une source importante de pollution des eaux souterraines (nappe phréatique) et superficielles.
A titre d'exemple, déverser l’équivalent d'un capuchon de stylo rempli de pesticide rend 10 000 m3 d'eau impropres, soit un fossé de 10 km de long (1 m x 1 m) !

Comment ?

En réduisant l’usage des produits chimiques pour le désherbage et l’entretien des espaces verts.
En pratiquant une gestion différenciée qui consiste à appréhender différemment l'entretien des espaces verts en fonction de leur vocation et de leur utilisation.

Quelles méthodes ?

La présence de l'un des panonceaux suivants indique une zone non traitée chimiquement dans la commune ainsi que la méthode choisie pour son entretien :

Le désherbage manuel
Il assure un résultat de qualité qui permet notamment la sélectivité des espèces. La Ville prévoit également l'acquisition d'un matériel spécifique pour un désherbage mécanique, aussi efficace mais plus rapide.
 
Le désherbage thermique
La méthode consiste à employer une source de chaleur pour éliminer les mauvaises herbes. A Kingersheim l'outil désherbant est un brûleur à gaz, avec un chariot porte-bouteille.
Cette technique est notamment utilisée pour les espaces verts des écoles, car elle permet de ne pas intoxiquer les enfants avec des pesticides chimiques.
 
Le paillage
Il s'agit de couvrir le sol et de déposer à la base des plantes des matériaux dégradables d’origine végétale (paille, fibres, écorces...). Le paillage permet de garder le pied des plantations propre, de préserver l’humidité du sol et de limiter les arrosages, d'éviter la prolifération des mauvaises herbes et, durant l’hiver, de protéger les racines du gel. C'est aussi un moyen, à terme, de nourrir le sol : la décomposition joue le rôle d'un engrais.
 
Les plantes couvre-sol
Ces plantes vivaces ont la même fonction que le paillage : couvrir le sol, préserver son humidité, limiter la pousse des herbes indésirables...
Elle ne demandent aucun entretien, s'adaptent facilement aux différents types de sol et d'exposition et sont particulièrement décoratives. Les plantes couvre-sol favorisent la biodiversité et apportent une végétation en zone urbaine.
 
La prairie fleurie
Un paysage prairial est reconstitué pour des raisons durables et esthétiques dans les zones urbaines sous forme de « bandes » composées de graminées et de plantes à fleurs. Alternative au gazon, elle est en fleurs durant toute la belle saison et réclame peu d’entretien. Elle participe à la protection de la biodiversité en attirant papillons, abeilles et autre insectes utiles à la flore.
 
Fauche tardive
Comme son nom l'indique, la méthode consiste à attendre le plus longtemps possible (généralement à la fin de l'été) avant de faucher une zone de prairie. Cette fauche tardive permet de rendre à ces espaces leur aspect naturel et favorise surtout la biodiversité, en permettant aux graines d'arriver à maturité, aux plantes de fleurir et aux différentes espèces animales de se développer convenablement.
 

Quels objectifs partagés ?

Nous réjouir ensemble que la nature retrouve sa place et accepter pour cela de porter un autre regard sur les herbes folles !
D'autant plus que celles-ci peuvent avoir un véritable effet sur votre santé (voire un effet thérapeutique pour certaines herbes sauvages) et sur celle de la planète.

Mettre fin aux idées reçues : parce que durable rime aussi avec esthétique

Rue de l'Oranger, aux abord de la Maison du Foot et du Vélo, l'arrangement de plantations dans un paillage en écorce colorée donne un résultat harmonieux.
Rue de Richwiller, un massif de plantes vivaces au fleurissement échelonné et durable, jusqu'à plusieurs années !
Comme en atteste celle plantée rue du Lys, la prairie fleurie conjugue bel et bien intérêt écologique et aspect esthétique. Attention ! pour permettre un réensemencent naturel, merci de ne pas cueillir les fleurs !

Et vous ?

Parce que l'environnement à l'affaire de tous et les petites gestes quotidiens précieux, désherbez manuellement votre trottoir, votre cour et évitez l'usage de pesticides dans votre jardin ornemental et votre potager.