Transition énergétique : Kingersheim, une ville engagée dans la lutte contre le changement climatique

| Réagir

Du 30 novembre au 11 décembre 2015, la France accueille la COP21, la Conférence internationale sur le climat.
Depuis la signature de la Convention-Cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques en 1992, les 195 Etats signataires se réunissent chaque année, pour définir ensemble des objectifs concrets de lutte contre les dérèglements climatiques.

La COP21 doit conduire à un nouvel accord international sur le climat, applicable à tous les pays et juridiquement contraignant, dans l’objectif de maintenir le réchauffement global de la planète en-dessous de 2°C. 

A Kingersheim, la mairie s’est aussi engagée dans la lutte contre le changement climatique comme en témoignent les nombreuses actions mises en place à cet effet.

Maîtriser les consommations d’énergie en rénovant l’éclairage public

Le réseau d'éclairage public de Kingersheim compte près de 1843 points lumineux et 52 coffrets de commande. Il représente à lui seul le tiers du budget de la facture totale d'électricité annuelle de la ville (soit 135 000 €).

Depuis 2006, un programme de rénovation systématique des sources lumineuses est réalisé par les services municipaux :

• Remplacement des ampoules à vapeur de mercure par des lampes à SHP (sodium haute pression), moins polluantes et plus efficaces
• Remplacement de luminaires vétustes de type boule par des luminaires renvoyant la lumière produite uniquement sur les zones à éclairer
• Pose de variateurs de tension sur certains coffrets d’alimentation afin de réduire la consommation à la source (une baisse de 25% de l’énergie consommée sur les coffrets équipés)

Ce travail de rénovation a ainsi permis à la commune de réaliser, au bout de 6 années, une économie de 25 000 € et d’éviter la production de 25 tonnes de CO2.

Une prochaine étape dans ce travail de maîtrise des consommations d’énergie pourrait être la mise en place, dès 2016, d’une démarche participative innovante afin de réfléchir avec les habitants à la réduction de la plage horaire d’éclairage et économiser ainsi jusqu’à 500 000 Kwh/an.

Maîtriser les consommations d’énergie des équipements communaux

Afin d’améliorer le rendement et la durabilité du chauffage des locaux et du plateau sportif le Cosec (rue Pierre de Coubertin), des « éco-modules » ont été installés sur l’équipement avec pour objectif de réduire la consommation annuelle d’énergie de 20 %, d’économiser 2 000 € à 2 500 € par an et de bénéficier d’un retour sur investissement dès la 2ème année de mise en place.

Dès 2004, la Ville a lancé un vaste programme de rénovation de ses chaufferies d’un montant global de 800 000 €. Au total, 17 chaudières vétustes ont été remplacées permettant ainsi d’éviter la production de 21 tonnes de CO2 chaque année.

Un label pour récompenser les collectivités qui s’engagent pour le climat

Afin d'aller plus loin dans la maîtrise de ses consommations d'énergie et la réduction de ses émissions de gaz à effet de serre, la Ville de Kingersheim s'engage dans le dispositif Cit’ergie. Label européen en 3 niveaux, ce dispositif récompense pour 4 ans les communes et les intercommunalités qui s’engagent dans une démarche d’amélioration continue de leur politique énergétique.
Au niveau national, 80 collectivités sont engagées dans le dispositif Cit’ergie. En Alsace, Kingersheim et Mulhouse sont les premières.

Pour en savoir plus sur le label Cit'ergie
Site web

Laisser un commentaire

Les commentaires sont soumis à modération, ils seront visibles après validation du webmestre.