Alerte canicule

Depuis l’été 2003, l’Etat a mis en place un plan de gestion de la canicule pour venir au secours des personnes les plus vulnérables lors des périodes de fortes chaleurs.

Plan canicule : Comment ça marche ?

Ce dispositif s’applique aux personnes handicapées ou de plus de 65 ans vivant seules ou isolées familialement, géographiquement et affectivement ; les personnes présentant des difficultés d’ordre sensoriel ou moteur ou ayant du mal à se déplacer seules, les personnes relevant de l’intervention de soins infirmiers ou d’une hospitalisation à domicile ou encore habitant un logement inadapté, insalubre, mal ventilé ou présentant un défaut d’accessibilité.

L’inscription sur le registre n’est pas systématique, mais elle peut être faite à tout moment de l’année par l’intéressé, son représentant légal ou un tiers. La mairie invite donc les personnes concernées à se faire connaître du lundi au vendredi auprès de la mairie. Le service solidarités prendra note de leurs coordonnées et du nom de la personne à prévenir en cas d’urgence. La famille, les voisins, les amis, le médecin traitant, le centre communal d’action sociale (CCAS) ou le service de soins à domicile sont également conviés à désigner, au service, les personnes qui méritent d’être recensées.

En cas de déclenchement du plan départemental d’alerte et d’urgence, les personnes vulnérables de la commune seront toutes contactées afin de vérifier leur besoin de soutien, de visite ou de secours. Ces informations confidentielles ne seront utilisées que dans le cadre du plan canicule. Les personnes inscrites bénéficient d’un droit de consultation et de rectification des données les concernant.

Renseignements : service solidarités, 03 89 57 04 10

Le plan canicule national comporte 4 niveaux d’alerte

Niveau 1, « de veille saisonnière »
Activé du 1er juin au 31 août, il correspond à une veille climatique et sanitaire. Les services concernés (au niveau national, départemental et communal) s’assurent du fonctionnement optimal de l’ensemble des dispositifs (surveillance, alerte et réaction, repérage des personnes vulnérables...).

Niveau 2, « avertissement chaleur »
Il répond au passage en jaune de la carte de vigilance météorologique. Si la situation le justifie, il permet la mise en œuvre de mesures graduées et la préparation à une montée en charge des mesures de gestion par les Agences Régionales de Santé (ARS)

Niveau 3, « alerte canicule »
Il répond au passage en orange sur la carte de vigilance météorologique. Sur les recommandations du ministre de la Santé, le Préfet décide de l’activation de ce niveau d’alerte dans son département et des actions à mener en fonction de la situation. Il déclenche les plans bleu (maisons de retraite), blanc (hôpitaux), rouge (sécurité civile et pompiers) et vermeil (personnes âgées isolées).

Niveau 4, « de mobilisation maximale »
Il répond au passage au rouge sur la carte de vigilance météorologique. Il est déclenché au niveau national par le Premier ministre sur avis du ministre chargé de la santé et du ministre chargé de l‘intérieur, en cas de canicule intense et étendue sur une large partie du territoire associée à des phénomènes dépassant le champ sanitaire (sécheresse, approvisionnement en eau potable, saturation des hôpitaux ou des pompes funèbres, panne d’électricité, feux de forêts, nécessité d’aménagement du temps de travail ou d’arrêt de certaines activités…).

 

Pour toute demande de renseignements
Service solidarités
03 89 57 04 10