Décès de Jean-Jacques Loos

Jean-Jacques Loos, l’un des derniers libérateurs de l’Alsace, est décédé à l’âge de 95 ans.

Citoyen d’honneur des communes de Kingersheim, Illzach et Wittenheim, il fût incorporé de force dans l’armée allemande à l’âge de 18 ans (bataillon des chasseurs alpins basé à Garmish, en Bavière). Il déserte en novembre 1944 et rejoint la France en 8 jours. Hébergé à Thann dans le plus grand secret, il intègre ensuite le 2e bataillon du 6e Régiment d’infanterie coloniale (RIC) en tant qu'interprète.

 

Mobilisé en première ligne, il essuyait les tirs ennemis lors de ses nombreux allers-retours entre Illzach et Mulhouse, mais aussi en participant au rapatriement des blessés qui combattaient à Kingersheim.

Jean-Jacques Loos a été démobilisé en 1947.

 

Engagé au service de la France, il fût également un entrepreneur et un aventurier. En effet, le fondateur de l'entreprise Loos (qui est aujourd'hui encore une référence dans le domaine de l’informatique et de l’impression) était un passionné de ski et de voyage : il entreprit ainsi de nombreuses expéditions aux quatre coins du monde.

 

La Société d’histoire lui consacrera une exposition hommage à la fin du mois de janvier.