Newsletter_HappyCulteur_février 2020

Bonjour à toutes et tous,

En ce mois de février, rions ensemble … au travail  

A première vue, cela peut ressembler à une provocation alors que certains d’entre nous sont en proie à un quotidien vide de sens, à des relations toxiques ou encore viennent travailler avec la boule au ventre… Pourtant rire au travail est une affaire sérieuse.
Le rire passe souvent par l’humour qu’il ne faut surtout pas confondre avec l’ironie ou la moquerie qui sont des énergies toxiques pour une organisation. 
De nombreuses situations professionnelles nous permettent de faire une place à l’humour. En effet, les neurosciences démontrent que le rire apporte de nombreux bienfaits au corps et à l’esprit mais aussi dans les relations professionnelles. Il place les individus dans un état d’esprit ouvert, créatif et collaboratif. L’humour permet aussi de prendre du recul face aux situations difficiles et d’élargir sa vision des choses. Entendre les collaborateurs rire est révélateur d’une bonne cohésion d’équipe et favorise la productivité.

Les bénéfices du rire sur le corps et le psychisme ont été étudiés par les scientifiques et ont donné lieu à de multiples applications dans le domaine médical, d’où son entrée dans les hôpitaux. Le rire, qui est un phénomène corporel naturel, exprime la joie et la manifestation d’émotions positives. Permettre aux collaborateurs de rire sur leur lieu de travail favorise leur épanouissement physique et psychologique.

Alors, pourquoi ne pas inviter le rire à notre travail quelques minutes par jour au bénéfice de notre bonheur et de celui des autres puisque le rire est communicatif.
Une enquête réalisée par David Autissier, universitaire et chercheur en innovation managériales et excellence opérationnelle a montré qu’une majorité des salariés interrogés considéraient que l’humour était indispensable au travail et que c’était un facteur de bien-être.

Quand tout semble s’écrouler et que rien ne va, rire peut nous paraître inapproprié. Pensons alors à convoquer son petit frère, le sourire, ne serait-ce que quelques secondes… pour l’offrir ou le consommer pour soi.
Voici une vidéo qui peut vous y aider :