La salle Cité Jardin

Au début des années 1920, les responsables de l’usine Sharp et Sons décident de construire une salle pour les gymnastes de l’Indépendante, une société sportive créée au début du 20e siècle, et dont les résultats performants depuis le début de son existence laissent rêveurs les amoureux de cette discipline.

Après 1945, la salle est démolie et reconstruite de manière un peu plus spacieuse et sert également de salle des fêtes à la commune. Au cœur de la Cité Jardin, cette nouvelle salle a incontestablement permis au club, dès sa mise en service, de prendre l’essor considérable qui fait qu’il est encore de nos jours celui qui accueille un des plus grand nombre de licenciés de la commune.

L’Indépendante de gymnastique était “multiactive“ et comptait des sections gymniques dans toutes les catégories d’âge. Certains y pratiquaient l’athlétisme, les poids et haltères et la lutte. Mais on pouvait également participer à d’autres activités plus ludiques ou culturelles comme la danse, le théâtre et la musique avec la présence d’une clique.

Jusqu'à l'inauguration de la nouvelle salle de sports Gounod au nord de la ville, en 2004, tous les entraînements se déroulaient sur ce site qu’on appelait d’ailleurs salle Tival, du nom du site industriel dont elle était longtemps la salle des fêtes.
 

Cette dernière, qui a été réhabilitée en 2010 en salle de sport modulable, accueille désormais les pongistes et le Taï-Ji. Elle a même repris du service à la faveur des spectacles de Momix grâce à une configuration nouvelle d’aménagement scénique qui en fait désormais un équipement-clé du dispositif pendant le festival.